Hands Up Boys

Electro-funk-rock

La rencontre improbable de trois musiciennes aux parcours musicaux antinomiques, mais éprises toutes les trois de l’énergie du rock’n roll et de l’euphorie de la scène...

Isabelle a atterri en Belgique après de longs mois de tournées dans les Balkans et en Afrique Subsaharienne. Après avoir fait groover le continent africain au son de sa caisse claire et surtout épuisée par l’étude de la résonance particulière de la peau de chèvre dans les percussions locales, elle n’a qu’une envie : retrouver sa batterie. 

Cloé, après avoir remporté plusieurs prix internationaux sort d’une tournée remarquée en Haïti et dans les pires bleds de la francophonie nord américaine, accompagnée d’un spectacle de magie. Elle a hâte de retrouver l’anglo-saxon et la réalité d’une capitale multiculturelle. Dans sa valise, elle ramène deux pédales wawa-distorsion et des idées de slaps de basse plein la tête.

Clemix, fatiguée de ses tournées dans les dance clubs de Corée du Sud et de Sibérie - malgré son statut d’icône de la nuit gagné à la sueur de ses doigts sur ses platines - veut plus que jamais retrouver sa culture et ses racines européennes. Elle débarque à l’aéroport avec son micro, ses disques et sa nouvelle machine : la MPC-1000.

C’est à Bruxelles, en cet automne 2009, que cette rencontre étonnante survient. Le résultat ? Un mélange dynamique de rock et de funk, de pop et de break beat, de rap et d’électro, le tout saupoudré d’une bonne dose de culot et de dérision. Elles sont prêtes à partager avec vous le cocktail explosif de leur confrontation. « Hands Up Boys ! »: toute résistance serait inutile.